mercredi 13 octobre 2010

La stevia : une tendance très sucrée



  Tout le monde en parle : la stevia, nouveau "sucre sans sucre", pourrait bien définitivement prendre la place de votre bon vieux Canderel sur l'étagère de la cuisine. Mais cet édulcorant naturel révolutionnaire nous veut-il vraiment du bien? Enquête.



Un peu d'histoire...

Comme je vous l'avais déjà dit dans un précédent billet sur "Les nouvelles façons de sucrer", la stévia est originaire du Paraguay , où son nom signifie "herbe douce". C'est une plante dont est extrait un puissant édulcorant , le Rebaudioside A qui ne contient ni calorie et est 300 fois plus sucrant que le sucre lui-même. 

 


Une alternative 100% naturelle, à la différence des édulcorants de synthèse comme l'aspartame, utilisée depuis depuis plus de 2000 ans par les indiens Guarani comme sucre dans des breuvages médicinaux et autres élixirs. 




Ailleurs, les chercheurs ont commencé à s'intéresser à ses caractéristiques séduisantes il y près d'un siècle et ont démontré son potentiel pour traiter plusieurs pathologies telles que l'hypertension ou l'obésité.





 Pourtant, les débats se poursuivent autour de ses propriétés remarquables et sa commercialisation reste interdite, ou du moins extrêmement contrôlée, dans certains pays. 





Si la stevia est très populaire au Japon, où elle est un composant essentiel des sauces soja et de bien d'autres produits (on estime aujourd'hui que les japonais consomment autant de stevia que de sucre), aux États-Unis, son implantation a été bien plus tumultueuse. Les premières importations datent du début des années 80. La FDA ( Food and Drugs Administration), qui délivre les autorisations de mise sur le marché d'aliments et médicaments, fait encore preuve d'une certaine tolérance avant de faire la chasse à la fameuse plante et de finalement l'interdire du sol américain en 1991. Elle est partiellement réintroduite suite au vote d'une loi en 1994 autorisant sa commercialisation sous forme de complément alimentaire et non d'additif ajouté aux produits transformés.

En France, elle n'est autorisée que depuis septembre 2009, l'Afssa (Agence française de sécurité des aliments) ayant rendu un avis favorable, assurant aux consommateurs "une sécurité totale".

Où la trouve-t-on?

L'autorisation d'utiliser l'extrait de stevia dans certains produits alimentaires n'a pas échappé aux producteurs qui entendent bien surfer sur cette vague.


La stevia fait aujourd'hui partie intégrante des yaourts, notamment avec Danone et son Taillefine "sucré au rébaudioside A" ,  "sans colorants, sans conservateurs, sans aspartame et sans sucres ajoutés" et recommandé par le docteur Dukan lui même.








 On la retrouve également dans les sodas, comme le Fanta Still qui a troqué sa formule "30% de sucres en moins" contre l'argument stevia.









Elle est également notre nouveau sucre de table minceur, en comprimé ou en poudre.






Un allié régime et santé...

En plus de la l'attractive formule "zéro calorie", cette plante serait considérée étant cardiotonique, diurétique, hypoglycémique et réduirait la formation de la plaque dentaire. Selon certains, elle aurait également montré une certaine efficacité dans le traitement d'imperfections cutanées telles que l'acné.

A consommer toutefois avec modération si :
  • si vous souffrez d'hypertension, d'hypotension ou d'un diabète type 2 (dans ce cas, vérifiez régulièrement votre glucose sanguin ou votre tension artérielle, afin de faire ajuster votre médication si nécessaire.)
  • si vous êtes enceinte ou allaitez
  • si vous n'aimez pas la réglisse car le goût amer du stevia pourrait bien vous le rappeler!

En tout cas, cette plante qui a pour l'heure tout d'un petit  miracle a de beaux jours devant elle si on en croit Le Figaro et Le Monde qui affirment que d'ici 5 ans, elle pourrait prendre 25% du marché mondial des édulcorants.

Une bonne nouvelle pour les gourmandes!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire