mardi 21 décembre 2010

Retour sur la polémique Actimel

Voici un article intéressant paru sur Rue 89 qui tente de résumer la polémique qui existe autour des promesses  du fameux "alicament" de Danone... Bonne lecture!


Privé d'allégation santé, l'Actimel de Danone pédale dans le yaourt

Comment vendre un produit « marketé » comme « bon pour la santé » quand on n'a rien pour le prouver ? C'est l'exercice d'équilibriste auquel se livre le groupe Danone avec Actimel. La petite bouteille de lait fermenté, sur le marché depuis 1994, passe en effet son premier hiver toute nue, privée d'allégation santé.
En avril, pour prévenir toute déculottée administrée par l'Efsa, l'agence européenne de sécurité des aliments, Danone avait renoncé à vendre Actimel comme un produit « bon pour la santé », notamment pour ses bienfaits sur l'immunité. Il faut dire que le groupe s'était déjà fait rabrouer par l'ASA (Advertising Standards Authority, le gendarme britannique de la publicité) à trois reprises, avec le même verdict à chaque fois : « La publicité Actimel donne une impression trompeuse d'impact positif sur la santé. »

Dans un dossier de presse très distrayant, Danone essaie donc de vanter les vertus de son produit sans franchir, une fois de plus, la ligne jaune. Ça donne ce genre de phrases garanties 100% langue de bois, 0% contenu : « En quoi Actimel est-il un produit unique ? Actimel est un produit novateur, véritable pont entre un siècle de recherche sur le lait fermenté, “ ses microbes qui font du bien ” et une nouvelle approche du produit laitier. De par son procédé de fabrication spécifique et le ferment exclusif qu'il contient, Actimel est un produit unique, qui a révolutionné le marché des produits laitiers. »

Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, on résume :
Produit unique = fabrication spécifique + ferment exclusif.

Avec cette belle allégation tautologique (à défaut d'être sanitaire), on est bien avancés.
Dix-sept ans de recherche… pour une « preuve insuffisante »
Le dossier de presse part ensuite sur un terrain plus glissant, celui de « la science » : « Déjà dix-sept années de recherche sur Actimel. » Dix-sept années qui n'ont pas permis d'obtenir la preuve qu'Actimel renforce l'immunité !

Ainsi, le 8 décembre, l'Efsa retoque un dossier présenté par Danone cherchant à prouver les effets bénéfiques d'Actimel sur une population âgée sous antibiotiques.

Conclusion de l'Efsa, qui note au passage qu'une étude non contrôlée ne prenant pas en compte la totalité du régime alimentaire des patients n'est pas scientifiquement exploitable ( ! ) :
« Le panel conclut que la preuve apportée est insuffisante pour établir un rapport de cause à effet entre la consommation d'Actimel et la réduction du risque de diarrhée. »

Pour l'allégation santé, Actimel pourra repasser. Reste à croiser les doigts et à prier très fort le dieu Marketing.
Et vous, qu'en pensez vous? Vraies ou fausses promesses de Danone?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire